L'Alsacienne - L'Intrépide 2017

L'Alsacienne

 

Nouveau défi cette année avec l'Alsacienne sur 137 kms qui va prendre date tellement l'organisation était exemplaire et par sa difficulté qui a attiré 1 750 personnes pour sa seconde édition. Les organisateurs ont arrêté les inscriptions à 1 750 places pour garantir la qualité du service et la sécurité. Nul doute que l'année prochaine les 2000 participants seront là...! Bravo aux organisateurs qui nous ont bluffés par leur professionnalisme comme pour la première édition.

 

1 750 participants pour une cyclosportive ultra-montagneuse avec trois parcours de 102k, 137k et 179k : j'ai choisi le 137 kms nommé "L'Intrépide" avec 3 800 m de D+ pour un chrono de 6h05 (avec un objectif de 6h00).

 

Temps idéal avec des températures autour de 17-25°, pas de pluie. Je finis 113ème sur 567 (inscrits) au scratch, 23ème sur 151 en catégorie D (50-59 ans) et 1er en catégorie H (handisport).

 

J'ai décidé de rouler en boyaux avec mes Lightweight Obermayer sur le VIAL EVO 2016 typé montagne (cassette 11-30). Le parcours est difficile avec un enchaînement de plusieurs cols dont le fameux duo "Petit-Ballon par Wasserbourg / Platzerwasel" situé après 73 kms et 2 000m de D+ après le départ. Autant vous dire qu'il faut gérer avant d'attaquer ce duo tant redouté. Il a fait partie d'une des étapes du Tour, celle ou Contador a lourdement chuté en 2016.

 

Cette cyclosportive est digne d'une étape du Tour !

 

J'arrive au pied des ces 2 cols avec un 26.3 km/h de moyenne et le Col du Petit-Ballon se passe bien. Avec des passages à plus de 15%, je gère au mieux. Le Col du Platzerwasel me fait un peu plus souffrir avec un petit passage à vide qui fera chuter la moyenne générale. Parti trop vite comme d'habitude...!

 

Pour l'alimentation, changement complet grâce à l'aide de ma fille Lucie, biologiste émérite, qui ma trouvé des nouveaux produits et aidé à mieux calculer les dosages et timing des prises. Une nouvelle page bientôt sur ce sujet qui mérite d'être partagé.

 

Super ambiance à l'arrivée, merci aux organisateurs de la commune de Cernay (68), des clubs Cyclos des alentours et les bénévoles sans qui cette course n'existerait pas. Un repas sympa pris avec des gars du coin venus en nombre. Beaucoup de Straviens présents...Merci à Dimitri et Lucie pour les bidons aux points de ravitaillements officiels du circuit.

 

Un classement honorable et surtout satisfait de mon nouveau plan d'alimentation-hydratation...

Rendez-vous l'année prochaine...

 

Mon parcours sur Strava

 

Stelvio - Gavia - Mortirolo 2016

Avec mon club de l'UC Lutterbach, nous avons eu la chance d'aller voir ces fameux cols italiens des Dolomites de plus près !

Première ascension, le Stelvio (2 758m - 1 800 D+) depuis Prato Allo. Très bonne météo pour un début de mois de septembre, ascension longue de 25 km avec une pente moyenne de 8.5% et des passages à 15-18%...

Deuxième ascension, le Gavia (2 618m - 1 400m D+) depuis Bormio, ascension longue de 30 km avec une pente moyenne de 6-8% et des passages à 15%...

Et pour finir le fameux Mortirolo (1 824m - 900m D+) depuis Monno, ascension longue de 13 km avec une pente moyenne de 8% et des passages à 15-18%...

 

Les descentes étaient très techniques et l'ensemble du groupe a été prudent. Dans les ascensions les groupes se sont formés naturellement et la bataille était rude dans le groupe de tête ! Nous garderons tous un souvenir inoubliable de ce week-end très bien organisé par le club.

 

Les détails des sorties sur Strava : StelvioGavia et Mortirolo

 

Et les photos souvenirs...

 

L'Alsacienne - L'Indomptable 2016

L'Alsacienne

 

Gros défi cette année avec celle nouvelle cyclosportive qui va prendre date tellement l'organisation était exemplaire et par sa difficulté qui a attiré 1 500 personnes pour sa première édition. Les organisateurs ont arrêté les inscriptions à 1 500 places pour garantir la qualité du service et la sécurité. Nul doute que l'année prochaine les 2 000-2 500 participants seront là...! Bravo aux organisateurs qui nous ont bluffés par leur professionnalisme dès la première édition.

 

1 500 participants pour une cyclosportive ultra-montagneuse avec trois parcours de 102k, 137k et 179k : j'ai choisi le 179 kms nommé "L'Indomptable" avec 4 500 m de D+ pour un chrono de 8h09 (avec un objectif de 7h30).

 

Temps assez frais mais sec, descentes raffraîchissantes garanties. Je finis 211ème sur 591 (inscrits) au scratch, 48ème sur 164 en catégorie D (50-59 ans) et 2ème en catégorie H (handisport).

 

J'ai décidé de rouler en boyaux avec mes Lightweight sur le VIAL EVO 2016 typé montagne. Le parcours est difficile avec un enchaînement de plusieurs cols dont le fameux duo "Petit-Ballon par Wasserbourg / Platzerwasel" situé après 110 kms et 2 800m de D+ après le départ. Autant vous dire qu'il faut gérer avant d'attaquer ce duo tant redouté. Il a fait partie d'une des étapes du Tour, celle ou Contador a lourdement chuté.

 

Cette cyclosportive est digne d'une étape du Tour !

 

J'arrive au pied des ces 2 cols avec un 25.5 km/h de moyenne et comme d'habitude, je tombe dans mon passage à vide des 110-130 kms où le cardio ne monte plus et la force n'est plus là. Avec des passages à plus de 15%, je ne vous dit pas la souffrance...! Certains, pas assez entraînés ont même posé pied à terre. Voir des 6-7 km/h sur mon compteur m'ont dépité. Et comme d'habitude la forme est revenue sur les 40 derniers kilomètres ! Rageant...ggrrr...

 

En discutant avec mon ami Eric Dehousse (champion Handisport Belge), j'ai compris qu'il fallait que je fasse plus de sorties longues (>140-150 kms en Z2) en préparation et un stage montagne 3 semaines avant l'échéance.

 

Pour l'alimentation, pas de soucis avec le programme MX3 que j'ai peaufiné pour ce parcours avec un plus salé à mi-parcours.

 

Super ambiance à l'arrivée, merci aux organisateurs de la commune de Cernay (68), des clubs Cyclos des alentours et les bénévoles sans qui cette course n'existerait pas. Un repas sympa pris avec des gars du coin venus en nombre. Beaucoup de Straviens présents...Merci à Dimitri et Bernie pour les bidons aux points de ravitaillements officiels du circuit.

 

Un classement en demi-teinte à cause du mauvais passage dans les deux cols secs...

 

 

Mon parcours sur Strava

 

Triangle du Doubs 2015

Le Triangle du Doubs

 

440 participants pour une cyclosportive semi-montagneuse avec deux parcours de 107k et 157k : j'ai choisi le 157 kms avec 2200 m de D+ pour un chrono de 5h05 (sans objectif précis).

 

Temps frais mais sec, température idéale et une super ambiance. Je finis 83ème sur 143 au scratch, 23ème sur 46 en catégorie D (50-59 ans) et 1er en catégorie H (handisport) malgré un manque de forme dû à une grosse coupure de 2 semaines pour un voyage touristique à La Réunion.

 

J'ai décidé de rouler en boyaux avec mes Lightweight sur le VIAL EVO 2015 en prolongateurs. C'est une cyclo très roulante malgré le D+ de 2 220m (moy. 31 km/h pour moi).

 

Le départ est rapide et se fait en peloton assez dense avec quelques frayeurs dans les passages serrés. Je suis resté dans ce groupe jusqu'au premier ravitaillement. Grosse erreur car je me suis retrouvé ensuite seul sur des routes en faut plat en vent contraire. Comme d'habitude je suis parti un peu trop vite et mon rendement a diminué col après cols...

 

Pour l'alimentation, j'ai essayé le plan de la marque MX3 étudié pour un parcours de 150 km. Efficace et simple à gérer. 

 

Super ambiance à l'arrivée, merci aux organisateurs de la commune de Vercel et les bénévoles sans qui cette course n'existerait pas. Un repas sympa pris avec des gars de l'AC Thann venus en nombre.

 

Un classement en demi-teinte à cause de la grosse coupure juste avant la cyclosportive...

 

Mon parcours sur Strava

La Vosgienne 2014

La Vosgienne

 

La route sur Strava

 

1378 participants pour une cyclosportive montagneuse avec deux parcours de 100k et 160k : j'ai choisi le 160 kms avec 3200 m de D+ pour un chrono de 6h06 (je m'étais fixé moins de 6h).

 

Beau temps, température idéale et une super ambiance. Je finis 216ème sur 576 et 41ème sur 162 en catégorie D (50-59 ans) malgré un pépin gastrique sur la montée du Col Amic.

 

Pour les roues, j'ai préféré prendre les Mavic R-Sys SLR à pneus, plus pratique en cas de crevaisons multiples car la route qui mène au Ballon d'Alsace est fermée et remplacée par la route forestière qui part de Sewen vers la ferme du Langenberg.

 

Le départ est rapide et on attaque d'entrée la première ascension sans trop d'échauffement. Je gère et reste dans un groupe sympa où je retrouve plein d'amis de Strava. Je suis resté dans ce groupe jusqu'à mi-course, après le poids des années à parlé. Comme d'habitude je suis parti un peu trop vite et mon rendement a diminué col après cols...

 

Pour l'alimentation, j'ai trouvé le petit-déjeuner qui me convient et je me suis préparé un nouveau plan d'alimentation pour gérer la durée de l'effort. Deux erreurs à corriger : un bidon avec apport glucidique, l'autre avec de l'eau uniquement. Dans la dernière ascension, le Viel Armand, mon estomac m'a fait comprendre qu'il y avait trop de glucides et j'ai eu un gros coup de moins bien avec une envie de vomir très désagréable. Heureusement que mon pote Bernie était garé au Col Amic avec un bidon d'eau pure qui m'a permis en 2-3 kilomètres de retrouver le sourire.

 

Meilleure gestion de l'alimentation par rapport aux 3 Ballons, un gel de glucides de trop...!

 

Super ambiance à l'arrivée, merci aux organisateurs de l'AC Thann et les bénévoles sans qui cette course n'existerait pas. Un repas sympa pris avec l'équipe du VC Mollau.

 

Mon parcours sur Strava

3 Ballons 2014

Le site des 3 Ballons

 

Le parcours sur OpenRunner

 

2527 participants pour une cyclosportive montagneuse : 216 kms pour 4300 m de D+ pour 8h20 sur la selle.

Beau temps, un peu frais dans les descentes et une super ambiance. Je finis 982ème sur 2527 et 158ème sur 528 en catégorie F (50-59 ans) malgré un coup de moins bien après 110 km sur la montée du Grand Ballon.

 

Gros pépin technique qui m'a empêché de faire moins de 8h : un rayon alu de la roue arrière (R-Sys SLR) qui explose en pleine ascension du Ballon d'Alsace. Difficile de rouler avec une roue arrière voilée : je termine l'ascension, je serre les fesses dans la descente technique du Ballon vers Sewen, je passe un coup de fil au mécano pour qu'il me rapporte une autre roue 30 kms plus loin. Grimpée vers Bourbach-le-Haut tant bien que mal et changement de roue...oufff et ça repart avec un boyau à l'arrière et un pneu à l'avant sans boyau de secours !

 

Très froid dans la descente du Grand Ballon vers le Wildenstein (10° en statique = 5° à 50 km/h). Je retrouve une forme dans le Col d'Oderen et je fini bien jusqu'à l'arrivée.

 

Meilleure gestion de l'alimentation par rapport aux Ballons Vosgiens mais je dois absolument intéger du salé dès le départ pour éviter ce passage à vide entre les 3h30-5h00 de course.

 

Mon parcours sur Strava

Ballons Vosgiens 2013

Le site des Ballons Vosgiens

 

Le parcours sur OpenRunner

 

1166 participants pour une cyclosportive assez éprouvante : 155 kms pour 3750 m de D+ pour 6h sur la selle.

Beau temps, un peu frais dans les descentes et une super ambiance. Je finis 146ème sur 477 et 22ème sur 112 en catégorie F (50-59 ans) malgré une petite fringale après 80 km sur la montée du Markstein. Il faut que je gére mieux mon alimentation, trop de liquide, pas assez de solide !

 

Mon parcours sur Strava

Quelques photos de Sportograf

Nouvel article sur le Stelvio - Gavia - Mortirolo

A Chacun son défi

A Chacun son défi

Le livre de Laurent Jalabert, à lire absolument !

Mon défi à moi c'est de montrer que même avec une prothèse on peut rouler fort même à 57 ans !

"Il est important d'avoir des rêves assez grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit"

 

Oscar WILDE

"L’homme se découvre quand il se mesure avec l’obstacle"

 

Antoine DE SAINT-EXUPÉRY

"Ne jamais abandonner trop vite, trop tôt"

 

Jens VOIGT

Le Baron Noir